Le rôle des friches industrielles dans la transition climatique

Le rôle des friches industrielles dans la transition climatique

Au cours de ce premier semestre de 2021, Idea Consult a eu la chance d’élaborer le volet socio-économique des deux plus grand Master Plan lancés par la région wallonne ces 20 dernières années : celui des terrains industriels appartenant à Arcelor à Liège et des sites de Duferco et alentours à la Porte Ouest à Charleroi.

Nous avons mis notre expertise au service de ces deux missions afin d'identifier les activités économiques les plus propices à venir s'implanter sur chacune des friches en fonction du contexte économique local et européen.

Nous avons voulu inscrire ces réhabilitations de friches urbaines au cœur de la transition climatique. Nous avons porté une double ambition : rentre l’espace industriel compatible avec la biodiversité et le paysage d’une part, avec une proximité et une qualité urbaine d’autre part. Pour ce faire, nous avons suivi les axes suivants :

La circularisation d'une ressource rare : Le foncier

Les emprises occupées par les anciennes industries sont importantes, plusieurs centaines d'hectares de terres sont à l'abandon depuis l'arrêt des activités industrielles. Ces espaces sont souvent situés dans des lieux hautement desservis par voie d’eau, par rail et par route, largement connectés aux sources d’énergies. Vu la densité du territoire du sillon, ils se sont développés dans une certaine proximité aux agglomérations.

Tous ces critères nous ont poussés à reconsidérer la rareté de ce foncier pour la collectivité et à les intégrer dans une logique circulaire. Nous proposons dès lors qu’ils ne soient vendus, mais bien seront mis à disposition sous emphytéose. Ce bail immobilier de longue durée permettra d’éviter les situations où l'utilisateur n'a plus les moyens ou l'envie de développer l'économie localement mais dispose cependant de suffisamment de moyens pour conserver le foncier et en bloquer le développement. Emboitant le pas du gouvernement wallon qui s’engage à remettre annuellement 100 ha de friche au service de la population pour endiguer l’artificialisation des sols, nous proposons d’aller un pas plus loin en préservant ce stock de terres destinées à l’activité économique sur le très long terme.

Utiliser le temps pour gagner de l’inventivité

Les parcelles mises à disposition nécessitent plusieurs années de dépollution avant d'être commercialisées. Ce gain environnemental représente cependant un réel frein pour les activités économiques qui nécessitent plus de réactivité. Les activités traditionnelles n'ont donc pas vocation à s'implanter directement sur les friches. En revanche, cette temporalité peut être mise au service du projet de redéploiement wallon par au moins deux voies :

  • Mettre à profit le temps de latence du sol pour déjà générer de l’activité économique liée à des formes de dépollution intermédiaire, temporaire et démonstrative (Projet Trixhe par exemple, etc)
  • Viser directement le développement de pilotes qui se développent dans des domaines de pointes mais qui nécessiteront de l’espace quand ils auront atteint la maturité et donc quand la dépollution sera terminée
  • Intégrer un nouveau type d'acteurs, les citoyens ou bénéficiaires finaux, pour développer des projets plus novateurs et mieux adaptés aux besoins.

De la plaque monofonctionnelle aux morceaux de ville

L’économie contemporaine repose principalement sur l’attractivité des talents sur les territoires. Cela suppose des cadres de vie attractifs, des lieux de réseautage nombreux et des lieux de travail qualitatif. L’industrie séparée du monde et insérée dans un univers clos et peu accueillant n’a plus de sens. Dès lors, se sont moins des espaces fonctionnels qu’il faut dessiner que des morceaux de territoires qui vont améliorer le cadre de vie des espaces urbains et la qualité environnementale des espaces verts. Les futurs sites industriels doivent s’imbriquer dans la ville et offrir des services de qualité pour attirer les employés. Ils doivent également participer à la qualité du cadre de vie et offrir des espaces ouverts attrayant pour les riverains.

Vers une infrastructure paysagère forte

Les pollutions orphelines sont le fruit d’un développement inconscient des limites de notre environnement à absorber les déchets. Aujourd’hui, il y a lieu d’intégrer dès la conception des sites leur capacité à se dépolluer et à renforcer la nature dans laquelle ils s’inscrivent. Les noues, les bassins d’infiltration et les continuités écologiques font aujourd’hui partie de l’infrastructure accompagnant les parcs d’activité économique au même titre que les conduites électriques ou la fibre optique. En intégrant l’espace support de la production dans l’espace supportant le renforcement de la biodiversité, on crée non seulement une compatibilité entre activité humaine et nature, mais on produit aussi un territoire attractif pour l’économie, les résidents et les visiteurs.

Ainsi, la réhabilitation des sites industriels est source de:

  • Transition économique en proposant de nouveaux emplois adaptés au contexte économique local et européen ;
  • Transition environnementale en proposant des terrains dépollués, "circularisés" et participant au renforcement de la biodiversité ;
  • Transition sociale en permettant un échange plus profond entre les différents d'acteurs des entreprises et entre l’entreprise et les citoyens.
arrow team members
foto Loïc Géronnez
Loïc Géronnez
Expert Développement Territorial & Immobilier
foto David Monic
David Monic
Expert Immobilier & Développement Territorial

IDEA Consult respecte la confidentialité de vos données personnelles.
Pourquoi utilisons-nous des cookies? Les cookies sont essentiels au bon fonctionnement du site et nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation sur notre site. 
Cliquez sur 'Accepter' pour accepter les cookies ou cliquez sur en savoir plus.

Accepter